Hits: 142

Lundi 21 janvier, de très bonne heure et jusqu’au métro-boulot du matin, de nombreux français ont profité d’un spectacle superbe et gratuit : une belle éclipse de Lune bien rouge.

Coincé entre un week-end pluvieux et venteux et les premières chutes de neige en région parisienne, observer le phénomène était en soi déjà un sacré coup de chance. (notez par exemple que la couverture nuageuse était de 66% à minuit sur le document à droite).

Encore fallait-il se lever  et affronter le froid pour en profiter pleinement.
Voici le récit d’un des courageux photographes du CAB qui ont bravé le froid de cette nuit d’hiver et réalisé de bien belles images 

Par Cyril Noger

Après un weekend  à Brest, une très courte nuit de samedi à dimanche et 1200 km comme de rien, la motivation d’immortaliser l’éclipse est restée intacte.
J’ai vérifié plusieurs fois les prévisions météo.
En rentrant dimanche soir, j’ai donc chargé mes batteries d’APN sous un ciel toujours très chargé.
J’ai mis le réveil pour 3h30 dans la nuit de dimanche à lundi pour une nouvelle nuit courte. Bonne surprise au réveil puisqu’en ouvrant les volets j’ai pu constater que la météo disait vrai : ciel dégagé pour observer la Lune.

Ni une, ni deux, j’ai enfilé mon Damart, ma combinaison de ski et zou… me voilà parti en direction de Souzy La Briche.
Arrivé sur site vers 4h15, j’ai installé mes 2 trépieds, un pour mon Canon 600D et un 300mm et l’autre pour mon Sony A7S et un objectif 135mm.
Je me suis retrouvé tout seul sur le plateau, mais pas grave. (A d’autres occasions nous avons même été quelques dizaines ! )
Un léger brouillard sur le plateau de la Petite Beauce diffusait vers le ciel les lumières du village (sacrée pollution lumineuse) mais la brise du Nord n’a pas eu raison de ma motivation, bien que le thermomètre affichait -3°C.
Je passais d’un trépied à l’autre pour déclencher mes photos et recentrer en manuel chacune de mes images…
L’A7S  (boitier photo Sony nouvellement acquis )et le 135mm ont resisté au gel mais le 300mm sur le 600D (Canon) a gelé et la lentille était devenue opague.
J’ai pu observé sans souci les phases de l’éclipse jusque vers 7h15 avant de plier mes affaires gelées et de partir au bureau pour une longue journée.
 
Quand on est Fada, on assume !

Cyril a réalisé une courte vidéo qui compile ses images pour mieux se rendre compte du phénomène.
Cliquez sur l’image ci-dessus pour la regarder en ligne