Hits: 216

La comète de l’année ?

par | Mar 26, 2020 | Evènement, Imagerie

Depuis la visite de la grande comète d’Hale-Bopp en 1995 on nous promet chaque année, ou presque, une grande et belle comète visible à l’oeil nu.

Mais il se pourrait bien que cette fois-ci nous ayons droit à une bonne surprise.
La comète “Atlas” qui répond au matricule ATLAS C/2019 Y4 présente déjà une magnitude 8 ( certes invisible à l’oeil nu ) alors qu’elle se trouve encore à 225 millions de km du Soleil (en gros loin comme l’orbite de Mars )…
Pour les initiés c’est très bon signe !

vue du dessus de la position de la comète au 25 mars

Dans le registre des annonciatrices de malheur, avec le confinement mondial en cours, celle-ci pourrait jouer dans le Guiness des Records.
La comète “Atlas” sera ( espérons ) un peu en retard sur l’événement, mais nous ne manquerons pas de voir débarquer des “sachants” qui feront le “buzz”. En attendant de faire paniquer les stockeurs de pâtes, les astrophotographes se frottent les mains et avec eux tout les amoureux des phénomènes naturels.

le 26 mars

le 26 mars

photo de Stéphane

15x60sec 2000 ISO. Ritchey 8″ 1600mm de focale. Canon Eos 6D .

le 1 avril

le 1 avril

photo de Stéphane

15x60sec 2000 ISO. Ritchey 8″ 1600mm de focale. Canon Eos 6D .

le 23 mars

le 23 mars

photo d' Olivier

C/2019 Y4 Atlas.  25mn de pose

le 25 mars

le 25 mars

photo de stéphane

Alignement sur les étoiles.
15x60sec. 2000iso

le 25 mars

le 25 mars

photo d' Olivier

Alignement sur les étoiles. Pour 25x60sec le déplacement apparent est de 48″ d’arc soit un peu plus du diamètre de la Lune en 24h

Tout cela n’était qu’un avant gout…
Alors qu ‘Atlas s’éteignait bien vite, une autre suprise attendait les astronomes et les photographes du monde entier : la comète “Neowise”  (C/2020 F3 pour les intimes).

Aprés son passage au périhélie le 3 juillet la comète atteignit une magnitude record de 1. Il fallait alors  se lever bien tôt pour apprécier, à l’oeil nu ,ce spectacle rare. Puis la comète s’est rapidement éloignée de l’astre du jour, et elle fut splendide dans le ciel du soir à partir du 20 juillet.
Du monde entier les images arrivaient sur les écrans faisant même les titres des journaux.
Évidement le Club d’astronomie de Breuillet et sa section “Fadas du Pixel” ne sont pas resté les mains dans les poches et les boitiers photo dans les sacs : retrouvez ici quelques une des plus belles réussite des membres du club.

Cyril Noger

Image issue de 110 poses de 20s conservées à 2000 iso prise à Blandy le 19 juillet dernier vers 0h30 dans des conditions de ciel pas optimales. Ciel pas franchement limpide, pollution lumineuse de Paris perceptible et brume augmentant au fur et à mesure que la nuit avançait. Nuages présents en quasi permanence sur toutes les photos d’où le ciel laiteux une fois les images stackées.

prise de vue
  • APN : Sony A7S 
  • Monture Losmandy TimeLapse
  • Prétraitement et et traitement sous Pixinsight
  • Atténuation des défauts du ciel sous Lightroom
Cyril Noger

Photo unique de 3.2s . Ollainville le 11 juillet à 4h15 du mat. Triépied  simple. Retouche la balance des blancs et contraste sous Lightroom

prise de vue

Photo unique de 3.2s à l’A7S (à 200 iso) 
Triépied simple

Christopher

 le 20/07 près de Bayonne.
Prétraitement-traitement PixInsight, retouche Polarr.

prise de vue
  • 96x15s = 24 min 
  • Samyang 135mm  ouvert à f/2
  • Canon 1200d Astrodonisé + filtre IDAS LPV
  • monture Ioptron SkyTracker V1 sur trépied
Stéphane

25/07/2020 à Oysonville(28)
11 images de 18 sec  sur un fond de crépuscule. Un message de Marie sur Whatsapp venait d’indiquer que l’ISS était passé devant. Je suis sorti voir, et j’ai trouvé le cadre sympa.

prise de vue
  • 11x18s  
  • Samyang 85  ouvert à f/1.2 – utilisé à f/2
  • Canon 16D défiltré Astrodon
  • monture  skywatcher Adventurer
  • assemblage avec Siril
  • traitement final Photoshop et Secator